dimanche 7 août 2011

Decision making


C'était un mercredi après-midi, à Opéra. Un café chic. Je me demandais bien pourquoi elle voulait me voir, mais j'avais accepté le rendez-vous comme ça, sans réfléchir.
Les premiers instants j'ai été assez froid : elle était en retard, en plus.
Ses mots ont été brefs, son accent moins chantant qu'à l'habitude : elle était enceinte.
J'ai tout de suite été très clair : l'enfant portera mon nom, je l'assumerai et nous serons désormais liés à vie. Du moins si elle souhaite le garder.
Elle a pris quelques jours pour réfléchir. Première visite chez le gynéco ; échographie ; les battements de cœur du petit. Et finalement, la bonne décision.
Le souci : nous sommes séparés et ne nous remettrons pas ensemble. Parents séparés dès le départ. C'est dur, même si nous nous entendons très bien et que c'est vraiment une fille formidable. Mais c'est la vie.
Le 18 août, nous saurons si c'est un garçon ou une fille. Mon dieu que j'ai hâte.

4 commentaires:

  1. Je suis heureuse pour toi que ton rêve, puisque c'en était un, se réalise. La vie offre de belles surprises. Et tant pis si ça ne se passe pas comme dans les contes de fée.
    Alice, Sacha, deux prénoms que j'aime beaucoup (surtout Sacha, j'étais un peu amoureuse d'un Sacha quand j'étais gamine).
    Tu vas gagater grave, mon pote !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Fiso ! C'est peu de le dire, je crois que je vais être totalement gaga devant cet enfant !

    RépondreSupprimer
  3. anniversaire du petit neveu cet après-midi: "gagater grave", c'est le mot.
    Quant à maman et papa qui s'entendent si bien, qui sait ce que l'avenir leur réserve?

    Htse

    RépondreSupprimer
  4. Comme tu dis Hortense, on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve. Mais bon...

    RépondreSupprimer