vendredi 8 octobre 2010

THE break de batterie



Comme tout un chacun, je vieillis. Et les artistes que je détestais il y a encore quelques années m'apparaissent beaucoup plus intéressants.
C'est le cas de Phil Collins. Depuis quelques jours j'écoute son premier album "Face Value", composé lors de son divorce.
Voici un moment de bonheur de 30 secondes.

Hell

Nous nous sommes rencontrés finalement. Il m'a raconté son cheminement, sa longue descente aux enfers. Il a vraiment du courage. C'est un indéniablement un mec bien. J'aurais aimé le connaître en d'autres circonstances, moins dramatiques.