vendredi 16 avril 2010

De la vulgarité

J'ai lu ce soir, sur un blog, cette phrase :
Puis-je lui dire sans fioriture "j'ai envie que tu me baises, là, maintenant ?" Non, une femme de mon standing ne saurait succomber à cette vulgarité.
Je suis resté interloqué. Comme quoi, la vulgarité ne se cache pas nécessairement là où on croit.

11 commentaires:

  1. Mais encore??... Je ne saisi pas...
    Sinon, ce qui relève de la vulgarité ou non, est comme chercher à comprendre ce qui relève de l'érotisme à la pornographie. Tout est dans le ressenti...

    RépondreSupprimer
  2. Sinon, c'est justement parce qu'elle me semble complètement vulgaire cette phrase, qu'elle en devient excitante! Tu ne penses pas?? :))

    RépondreSupprimer
  3. Je ne trouve pas du tout vulgaire une "j'ai envie que tu me baises".
    A l'inverse, parler de son propre "standing", je trouve ça extrêmement vulgaire.
    Un peu d'humilité que Diable !!!

    RépondreSupprimer
  4. Mais non... Non, non sans vouloir jouer les avocats du diable... Non, non, tu te trompes, elle est humble... C'est juste une manière de tourner une phrase. Une façon de conter. Si, si... Vraiment.

    RépondreSupprimer
  5. j'ai lu sur un autre blog une même histoire du même genre...une femme bourgeoise qui se lâche d'un coup!!!c'était très drôle :)
    c'est quand même assez terrible ces femmes qui
    vivent dans une sorte de standing, la maison "standing" ,les enfants "standing", la voiture "standing", le boulot "standing"... et bien sûr l'amant "standing"!! attention femme hautement vulgaire
    ;)

    RépondreSupprimer
  6. Tout à fait d'accord avec toi Dita ; je suis beaucoup moins indulgent que Vellini à ce sujet.

    RépondreSupprimer
  7. Sourire... Moi indulgente...! :))
    Bon week-end... ;)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour
    Ce que je trouve de plus vulgaire c'est de decreter que l'on appartient a un standing
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  9. Et si ce n'était que de l'humour ?
    Et si ce n'était qu'un complexe vis à vis d'elle et pas des autres ?
    Et si...

    Et si, quoi.

    RépondreSupprimer
  10. petite française21 avril 2010 à 00:59

    La Paresseuse n'a pas tort et vous le savez bien... L'auteur de ce nlog se moque beaucoup d'elle même, là où d'autres se prennent tant au sérieux et nous dévoilent en toute vulgarité leurs états d'âmes.
    Parfois, il ne faut pas s'arrêter au premier degré de lecture. Mais je ne vous apprends rien, Mr le communiquant...
    Pour moi, "je veux que tu me baises" ou "je veux que tu me fasses l'amour", c'est... ben en fait c'est pareil et ça dépend ça peut être très vulgaire ou très excitant.
    B

    RépondreSupprimer
  11. Mais finalement, ils ont baisé ou pas ?
    :-))

    RépondreSupprimer