jeudi 26 novembre 2009

La drogue, parlons-en

En 6 mois à peine, je suis devenu un véritable junkie. Une merde de junkie qui ne peut se passer de sa dose. Est-ce parce que j'ai quitté mon job que j'ai sombré dans ces abysses ? Ou est-ce parce que l'été fut difficile ? A moins que ce ne soit pour fuir la dure réalité. Je n'ai pas de réponse.
Jusqu'à récemment la drogue ne m'intéressait pas. Je n'y avais même jamais prêté attention. Et puis il a suffit d'un dîner chez des amis. Quelqu'un que je ne connaissais pas en avait apporté. Je ne sais pas ce qui m'a pris : j'ai voulu essayer ; un peu comme beaucoup je suppose. Les débuts étaient enivrants et je me disais que contrairement aux autres, j'arriverais à ne pas tomber accro.
Et puis c'est elle qui a gagné : obligé de dépenser tout mon fric, obsession de la dose, agressivité, nausées.... L'enfer sur terre. Un conseil : ne touchez jamais à la chipolata car c'est elle qui vous aura. Croyez-moi.

mardi 24 novembre 2009

Paris, il est trois heures


Ce matin ma vie professionnelle trépidante m'a amené à accompagner un photographe qui shootait des collaborateurs travaillant de nuit.
Levé deux heures du mat', rdv à trois à la place de Clichy et direction le 18e pour photographier ces travailleurs de l'ombre.
Étonnant de voir comme Paris et la place Clichy sont calmes à trois du mat. Quelques bars encore ouverts, des noctambules pas mal éméchés, mais assez bizarrement, ambiance très bon enfant : pas de violence, pas de racailles, pas de flics agressifs. C'est beau une ville comme Paris la nuit.

lundi 23 novembre 2009

I am Iron Maaaaaaan


J'écoutais cette excellente reprise de Metallica lorsque j'ai pensé à mon super héros favori : Iron Man. C'est le seul que je trouve réellement humain avec le Surfer d'Argent. Après tout, il est rare qu'un super héros soit alcoolo et riche à millions. Ca change des Peter Parker et autres Dare Devil qui me fatiguent tant ils sont "parfaits".

dimanche 22 novembre 2009

Play list new wave


Certes, le TFC a perdu à Nice sur un pénalty litigieux. Mais ça ne m'empêche pas de vous faire profiter de cette PL new wave post punk. Étant donné qu'elle est collaborative, vous pouvez vous aussi ajouter des titres ! N'hésitez pas et faites-vous plaisir !

Ma vie manque d'exotisme


L'autre jour je me disais que je ne connaissais pas de filles du Texas. Des new-yorkaises, des londoniennes, des romaines, madrilènes... OK. Mais point de texane. Parce que c'est vrai ça, une texane avec un Stetson, des bottes de cowboys et une chemise à carreaux, ça doit être rigolot à Paris. Elle pourrait s'appeler Lou-Ann ou Emy-Lou, aurait les joues rouges et serait grande (genre 1m75). Toujours souriante, avec plein de "baby" à la bouche. Elle boirait de la Bud, mangerait des T-bones et des BBQ et adorerait aller au "Mekdonolls". Ouais, franchement, ce serait cool d'avoir une cops du Texas.

Un après-midi décontracté du gland

Je déteste les dimanches. Mais là, aujourd'hui, je suis à la cool : j'écoute Cocteau Twins (merci CharlineK), je mange des yaourts, je les sucre avec une bouteille de St-Louis (excellent packaging) et j'attends tranquillement 17h00 pour écouter Nice-TFC à la radio. Je discute aussi avec des filles d'adopteunmec, qui, pour une fois, ne sont pas des "kikoo-lol". Bref, un dimanche aprèm très cool. Et toi, tu fais quoi en ce beau dimanche ?

vendredi 20 novembre 2009

4 heures, 4 grammes


Ce midi, j'ai déjeuné avec mes potes d'un grand quotidien. Nous sommes allé dans un resto qui ne paie pas de mine, mais où on mange divinement bien.
Nous avons bu un vin bio absolument divin. Il était tellement doux et liquoreux que nous en avons abusé sans modération. Résultats : j'étais saoul comme un régiment de polonais. Quatre grammes à quatre heures. Pas malin, mais tellement bon. A la vôtre. Hips !

jeudi 19 novembre 2009

7 choses secrètes sur moi


1. j'adore les chiens mais je préfère les nains
2. je rêve de rencontrer Eva Green au parc Monceau (c'est pour cette raison que j'y fait mon jogging)
3. je me suis juré de faire de longues études le jour où cette pute de prof de maths m'a dit que je n'avais aucune chance de passer en 3e ; j'étais en 4e à l'époque
4. j'ai voté Chirac en 2002 au 2e tour
5. je n'ai pas d'alcool chez moi car je ne pense jamais à en acheter
6. je n'ai aucune patience
7. j'ai une peur bleue du feu, du gaz et de tout ce qui s'enflamme en général

Tu m'as déçu Batman...

Voici un post engagé, une fois n'est pas coutûme. En effet, il s'agit pour moi d'avouer haut et fort les artistes qui m'ont déçu.

1. Police : un come-back navrant avec un Stu Copeland qui a beaucoup perdu de son jeu de batterie.

2. Beatles : pourquoi ne s'être jamais reformé, hein ?

3. Kent : putain, il est où le batteur ?!!!! et puis arrêtez de faire des albums en suédois, c'est moche comme langue.

4. Salma Hayek : c'est avec moi qu'il fallait se marier ! saloooooooooope va !

5. Joey Starr : quand on a autant de talent, on ne perd pas son temps à frapper les femmes et les singes.

6. Marvin Gaye, Mickael Jackson, Curtis Mayfield : pourquoi z'êtes morts les gars ?

7. Urban Dance Squad : où êtes-vous ?

8. Prince : comment peut-on être devenu aussi mauvais...

9. Dieudonné : t'as pas honte?

10. Sophie Guillemin : arrête les slim-fast. Merci.

mercredi 18 novembre 2009

A change would do you good

J'écoutais cet excellent titre ce matin et je me disais qu'un peu de changement me ferait du bien. Pourquoi pas changer de vie, ne plus être célibataire, changer d'appartement (de quartier surtout), de métier aussi (non en fait).
Et puis, j'ai réfléchi, et je me suis fait des côtes de porc.

mardi 17 novembre 2009

Netclub

Hier j'ai reçu un mail de Netclub, m'informant que le site fermait le 16 décembre prochain. Ca m'a rappelé que j'avais passé un entretien d'embauche chez eux en 2001 pour être leur directeur commercial. J'avais refusé l'offre préférant aller dans une web agency qui devait fermer ses portes quelques mois après mon embauche (quel sens de l'anticipation !). Je me souviens que les fondateurs de Netclub étaient des quinquas extrêmement sympas. Je crois qu'ils ont vendu leur site à Match.com il y a quelques temps. Bien vu les gars, vous avez du vous faire des couilles en or !

Je glande

Après de longues semaines particulièrement chargées, je glande. La création de ma boîte attendra la semaine prochaine. Alors, pour me reposer, j'écoute un soundckeck de Police qui date de 1983. Il n'y a quasiement que trois instruments et Sting chante peu ce qui est très bien comme ça. Tiens, ça me donne envie de faire un peu de batterie. Allez zou, je lache l'ordi pour les baguettes.

Jocelyn Quivrin

Je viens d'apprendre la mort de l'acteur à l'instant. Un accident de voiture dimanche soir. Brûlé vif. Dur dur. Surtout à trente ans. Si je ne l'ai jamais particulièrement apprécié en tant que comédien, il était papa depuis le mois de mars. Pensées au petit Charlie et à la maman, Alice Taglioni. :(

mercredi 11 novembre 2009

Appel à contribution

Chers bloggers,

J'ai envie de savoir quelles sont vos trois chansons favorites.
Alors, si vous répondez, soyez sympas de mettre un lien vers les chansons.
Je vous remercie d'avance pour cet effort.

Mon top 3 :
Marvin Gaye, Mercy mercy me
The Police, Bring on the night
Bruce Springsteen, You're Missing

Comble du chic

Ce matin je suis allé courir au parc Monceau histoire d'éliminer ma trop grande consommation de chipolatas. J'ai chaussé mes Converse (je cours à l'ancienne), mon jogging noir, mon tshirt et mon gilet noir. En le mettant, je me suis aperçu que c'était un Zadig & Voltaire. C'est alors que je me suis dit que c'était ça le comble du chic : transpirer dans un gilet noir de Z & V alors qu'on se fout royalement de la mode.

lundi 9 novembre 2009

Recherche modèles photo

Une fois n'est pas coutûme, je vais passer une annonce.
Je recherche en effet des modèles féminins à forte poitrine pour faire du nu académique. Je rémunère 50 euros, je raconte des blagues et prépare même le thé.
Si vous connaissez quelqu'un qui est intéressée, faites moi signe.

vendredi 6 novembre 2009

It was a good day

Today was a good day disait Ice Cube dans la chanson éponyme. Eh bien, oui, aujourd'hui fut une belle journée : j'ai enfin bouclé mon gros dossier sur le handicap, j'ai pris de maille au passage et ma réunion dans le monde de l'assurance a été très constructive.
Today I didn't have to use my AK, I gotta say it was a good day !

PS : seule ombre au tableau, j'ai raté un rdv avec une bloggueuse. Ce n'est que partie remise j'espère !

jeudi 5 novembre 2009

Mais ils sont où, hein ?????

Cet été, j'étais le plus heureux des hommes : il faisait chaud et beau et les gros bonnets étaient de sortie. Depuis la rentrée, c'est la misère. Plus rien. Nothing. Nada. Walou. Z'ont disparu. Mais y sont où, bordel? J'ai bien essayé d'avertir le Ministère de l'intérieur de ces subites disparitions, mais pas de réponse. J'ai alors contacté le commissariat du 17e, mais ils n'ont rien trouvé de mieux à dire qu'ils enquêteraient. Sans me donner de date précise, bien sûr. Perso, je pense qu'ils sont séquestrés par des pull-over, des écharpes ou je ne sais quel vêtement. Je me fais du souçis. Vraiment. Si quelqu'un a des infos, je suis preneur.

Auto-interview musicale

Toujours dans l'ego-trip, une auto interview sur la musique.

Pourquoi tu joues de la batterie ? Parce que j'ai vu Stewart Copeland à la télé, un jour de 1982, jouer Roxanne avec Police. C'était du live, il avait des trucs écrits sur ses fûts, alors j'ai construit ma propre batterie avec des paquets de lessive.

Ca fait combien de temps que tu la bats ? Une vingtaine d'années. Pas de cours. Trop cher. Et puis j'aime pas qu'on me dise ce que j'ai à faire.

Tes groupes ou artistes préférés ? Police, Cure, Joy Division, Curtis Mayfield, Marvin Gaye, Stevie Wonder, Jacksons, Led Zep, Tool, Trust, Gainsbourg, Christophe, Polnareff, Nougaro et plein d'autres que j'oublie.

Du rock et de la musique black en somme...Ouep. Le rock dès le plus jeune âge (7/8 ans), la musique black bien plus tard vers la vingtaine.

Quelle musique t'insupporte ? Classique et pop. La pop m'énerve parce que c'est très chiant à jouer à la batterie. Mais jouer du Blur est toujours un plaisir, j'avoue.

Ton meilleur souvenir de concert ? Urban Dance Squad à la Cigale en juin 94.

Le pire ? Interpol à l'Elysées Montmartre en 2002 ou 2003.

Ton meilleur souvenir musical ? Stu Copeland à la télé et les concerts donnés quand je jouais dans un groupe de rock. C'est très cliché, mais l'adrénaline au moment de monter sur scène, est à son paroxysme. Un mélange de peur, d'envie de bouffer le monde et de faire plaisir au public. Un public qui pogote, qui t'applaudit, qui chante en coeur, qui te rappelle sur scène, c'est tout simplement magique. je souhaite à tout le monde de vivre ça au moins uen fois dans sa vie. En revanche, lorsque tu montes sur scène sans avoir la pêche, c'est un véritable cauchemar. J'ai le souvenir d'un concert donné à Rennes, au pub Satori, en 94, devant 300 personnes. J'étais malade comme un chien. Je me suis arrêté en plein milieu d'un morceau (Freedom de Rage Against the Machine) parce que j'étais HS. J'aurais du prendre des aspirines ce soir là.

Pourquoi t'es pas devenu musicien ? Les musiciens sont souvent cons et prétentieux, surtout quand ils n'ont pas de talent.

Tu serais pas un artiste frustré toi par hasard ? Non. Mais un businessman de la musique frustré, oui.

Ah bon, t'as bossé dans la musique ? Oui, de 94 à 99. Sans intérêt. Mal payé, beaucoup d'engueulades avec les artistes, des mandales parties trop vite, des forecasts qui me les brisaient. Bref, je n'ai pas acheté un seul disque pendant toutes ces années. La passion était partie. Par contre, être chef de produit dans une Major du disque m'a permis de rencontrer deux figures mythiques du business : Henri Bélolo et Ahmet Ertegun. Le premier a co-écrit et produit les titres des Village People et a réussi aux USA dans les années 70. Le second a tout simplement monté le label Atlantic (Ray Charles, Led Zep, les Stones...).

C'est vrai le cliché sex, drug & rock n roll ? Je sais pas si la formule tient la route pour moi. Le rock n roll. Oui. Le sex, pas assez ces temps-ci. La drogue, pas mon truc.

Pourquoi t'écoutes pas d'artistes féminines ? C'est vrai que je suis un macho musical. Mais grâce à certains bloggers, j'ai découvert des nanas qui assuraient. Pour autant, j'ai toujours adoré Blondie, Siouxsie et PJ Harvey.

Tu parlais de musique black tout à l'heure. Vues tes origines, tu dois aimer la zouk, non ?
On dit DU zouk. C'est comme DU funk. C'est masculin ! Pour ce qui est de la musique antillaise, je la prends avec des pincettes. Si j'aime bien certains vieux morceaux de Kassav, de Malavoi, de Kali ou d'Eugène Mona, le zouk-love me fatigue au plus haut point. Je reconnais néanmoins que c'est très agréable de danser le zouk. Hélas, la plupart des filles en France ont le bassin vissé.

Un dernier mot ?
Arrêtez de télécharger illégalement, merci.

mercredi 4 novembre 2009

A question of time


Je lisais ici l'abricotière. Son post m'a fait penser à cette chanson de DM et cet excellent final : "it should be better, it should be better with you".

lundi 2 novembre 2009

George Best

GB était un footballeur. Le meilleur, selon les dires des spécialistes, que le royaume uni ait connu. Passées ces considérations footballistiques sans grand intérêt, George aavit tendance à aimer 3 choses (en plus du foot of course) : les femmes, les bagnoles et la bibine.

Voici quelques citations du Maître :
- Maradonna Good, Pelé better, George Best.
- En 1969 j'ai arrêté les femmes et l'alcool, ça a été les 20 minutes les plus dures de ma vie.
- J'avais une maison au bord de la mer. Mais pour aller à la plage, il fallait passer devant un bar. Je n'ai jamais vu la mer.
- À l'époque, si j'avais eu le choix entre enfoncer quatre défenseurs de Liverpool puis planter un but dans la lucarne ou en caser un dans les cages de Miss Monde, j'aurais eu du mal à me décider. Par chance, les deux me sont arrivés.

Merci George.

Mr Mojo rising

Quand je lis certains bloggers de ci de là, j'ai l'impression qu'ils ont une vie sexuelle hallucinante. Ca laisse rêveur. Moi, j'ai bien l'impression d'avoir perdu mon Mojo : lorsque je rencontre des jolies filles, elles ne me font aucun effet. Si je vais sur youporn, je coupe au bout de deux minutes tant je m'y ennuie. Peut-être devrais-je aller dans un club libertin. Mais qu'aurais-je à échanger ? Un cours de batterie contre un rapport sexuel ? Très peu pour moi, je n'aime pas le troc. Et puis ça coûte cher à ce qu'il paraît ce genre de discothèques.
Tous comptes faits, je vais me remettre à courir, maintenant que je n'ai plus mal au dos : ça fera remonter mon taux d'endorphines. A moins que je n'aille m'acheter des chaussures. Ah oui, ce serait pas con ça, de belles chaussures en daim. Ou des Doc Marteens. Cruel dilemme. Allez hop, un morceau d'enfer avant d'aller bosser dans le monde épuisant de la communication.

dimanche 1 novembre 2009

15 titres pour oublier ce mois de novembre déprimant

Nous sommes aujourd'hui le 1er novembre et bien sûr, ça tombe un dimanche, le pire jour de la semaine. Pour combattre l'adversité du calendrier, voici une petit playlist pour danser, manger, passer l'aspirateur, faire la vaisselle, et tout ça en groovant. Allez, hop, let's groove !

Pourquoi j'aime Sydney Govou


Non, Sydney Govou n'est pas le frère caché de Sydney, le présentateur de l'émission Hip Hop qui passait sur TF1 (prononcer TF One pour faire "breaker") dans les années 80. C'est tout simplement un footballeur qui joue à Lyon. Je le connais peu, mais j'adore ce type car il fait partie de ces joueurs qui prennent régulièrement de grosses charges après les matchs. J'en veux pour preuve cette récente soirée en boîte où le Govou avait un peu trop levé le coude. Ayant déjà pris très cher il y a quelques mois (les flics l'avaient arrêté avec plus de 3 grammes !), le pauvre Sydney a perdu hier soir son brassard de capitaine de l'OL. Eh bien moi je dis bravo Sydney : au moins, tu es encore un humain - certes qui picole trop - et tu ne ressembles pas à tous ces footeux qui nous fatiguent avec leur pseudo comportement exemplaire. Tu es le digne successeur de George Best. Bravo !