samedi 31 octobre 2009

soirée sympa

Ayant été lâchement abandonné par Fiso qui a prétexté une réunion de famille, j'ai décidé de rencontré Stéphanie avec qui j'étais en contact via Net Club. Nous n'avions échangé que quelques messages, mais je me suis laissé tenter (et en plus le TFC jouait ce soir contre l'OM et j'avais trop peur de regarder le match, comme d'habitude). RDV à Belleville à 20H30.
Et là, bonne surprise : Stéphanie est une très jolie blonde. Bon, un peu trop grande à mon goût (elle fait presque ma taille) mais une beauté simple, sans artifice.
Nous avons pris un verre en terrasse, avons discuté de nos vies et puis elle est rentrée chez elle, car elle avait mal au cou. La reverrai-je ? Ca je ne sais pas, mais cette mini soirée fut sympa. En plus, pour parachever le tout, le TFC et l'OM ont fait match nul. Que demande le peuple ?

6 commentaires:

  1. Une histoire de rencontres avec un match nul, alors ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. Hello, Msieur Poireau, tu as tout compris : une soirée sympa qui se solde par un match nul, ce qui ne veut pas dire que la soirée fut nulle :)

    RépondreSupprimer
  3. bientôt un petit comparatif des sites de rencontres ? :-) contente pour toi ceci dit au demeurant !

    RépondreSupprimer
  4. Hello Boug ! Non, rassure toi je ne fais aucun comparatif de site de rencontres. J'ai eu l'occasion de rencontrer cette jeune femme, voilà. Elle est sympa mais sans plus. Nous ne nous reverrons probablement pas. C'est la vie ! Et toi ? pourquoi n'adoptes-tu plus ?

    RépondreSupprimer
  5. Hum, bonne question, après le moment de curiosité, faut peut être reconnaitre que j'ai fini par me retrouver face à un jeu, et face à des questions que je n'avais plus envie de me poser. Provocations, séductions bien loin de la réalité et pour le moment pas envie de réunir les deux. Pourquoi ne la reverrais tu pas ?

    RépondreSupprimer
  6. Eh bien tout simplement parce que nous n'avons aucun feeling elle et moi. La soirée fut sympa, polie mais rien de plus. Un match nul en somme : personne n'est gagnant, personne n'est perdant.

    RépondreSupprimer