mercredi 14 octobre 2009

Me, myself and I

En allant voir aujourd'hui le Petit Nicolas, j'ai repensé au petit Laurent que j'étais. Je me demande ce qu'il dirait s'il me rencontrait aujourd'hui. Il me demanderait certainement pourquoi je suis toujours sans femme et enfant. Je lui répondrais que c'est parce que je ne suis pas encore tombé sur la bonne. S'il savait à quel point j'ai peur de ne plus être libre.

7 commentaires:

  1. http://cereales.lapin.org/index.php?number=1457

    :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci M. Chapeau, le lien me parle beaucoup comme on dit :-D

    RépondreSupprimer
  3. petite française16 octobre 2009 à 00:07

    Le conformise social (couple-enfant-maison-voiture-chien et presse-purée) est-il une absolue nécessité ?
    Je crois que cet enfant-là, qu'on devine derrière vos prunelles joyeuses, vous comprendrait fort bien !
    B

    RépondreSupprimer
  4. On a tous quelque part une petite peur comme ça. Enfin je crois.

    RépondreSupprimer
  5. Hello B & Boug (on dirait un nom de duo comique !) merci pour vos messages. Je crois que ma peur est beaucoup plus profonde que ça hélas ; elle dépasse les conventions sociales.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai l'impression que j'ai un commentaire qui n'est pas passé l'autre soir, bref je le redis : bien mieux la photo en avatar :-)
    Tu l'as identifié ta peur c'est déjà ça.

    RépondreSupprimer
  7. Merki Boug !
    C'est certes bien d'identifier, c'est encore mieux de surpasser

    RépondreSupprimer