dimanche 5 juillet 2009

Slow Pulse Boy


Réécouter des vieilleries fait toujours du bien. Ca évoque de bons souvenirs. Moi, ce titre me rappelle mon époque gothique, les concerts de Cure qu'on s'échangeait en cassettes, les fringues noires parfois à la limite du ridicule. Les filles vêtues de corsets, jaretelles et bas résille. Les skins qui vous pourchassent. Les chiottes du Gibus. La Loco. La terminale. Le bac.
Pour en revenir à ce titre d'And Also The Trees, trois moments phares dans cette chanson qui fait partie de leurs classiques :
2:05 la voix de Simon / 3:35 la batterie / 4:34 le riff de basse qui tue / 5:42 le solo de guitare qui vous envoie aux anges.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire