samedi 25 juillet 2009

Sup de Co(n)

Tout à l'heure, en lisant le blog d'une de mes lectrices, sur lequel on ne peut hélas pas laisser de commentaires, j'ai repensé à un de mes camarades de promo de Sup de Co et à cette discussion "passionnante" que nous avions eu.
Dans le bus nous ramenant d'un week-end d'intégration de promo, Stéphane affirmait qu'il était rare de trouver une fille qui avale. Une de ses copines, qui était secrétaire intérimaire trilingue - il avait bien insisté sur le trilinguisme de son amie - faisait partie de ces filles rares. Sa régulière, à l'inverse, n'était pas spermophage. Pendant près d'une demi heure, il m'avait venté les mérites de sa secrétaire, qui aimait à le sucer en costume.
Relativement peu passionné par le sujet, j'ai le souvenir de lui avoir répondu à moitié énervé : "Tu sais, même plombée à mort, une cravate de notaire ne prêtre pas à conséquence".
Se sentant soudainement très con, il n'a rien répondu. J'ai enfin pu m'assoupir tranquillement dans le bus nous ramenant vers Rennes.

vendredi 24 juillet 2009

Chipolata Boy


Depuis deux jours, je ne mange que des chipolatas. Je bois du coca, ne suis pas allé courir depuis lundi... Bref, c'est pas bien. Faut que je me bouge. Parce que je ne voudrais pas devenir chipolata boy, vous savez, le fameux mec qui est tout marron avec plein de trous dans la peau. Make a move Laurent, make a move !

jeudi 23 juillet 2009

J'ai honte, mais j'aime

Quand on se dit, comme moi, amateur de musique, on a toujours quelques vieux nanards dont on n'est pas fier.
Aujourd'hui, je lève le voile sur les "UAM*" qui font partie de ma discothèque ou de mes playlists du net.
Ne riez pas, je suis certain que vous avez bien pire !!!

* Usines à Merde

samedi 18 juillet 2009

Sales pédales !


Depuis le mois de juillet, les médias nous les brise sévères avec le tour de France. Et vas-y que les radios font du direct, que France 2 nous fatigue à filmer les cyclistes en train d'en chier ; et je ne parle pas de la presse qui est encore plus gonflante en consacrant plusieurs pages à l'événement.
Comment peut-on encore oser parler du cyclisme alors que ce sport est mort depuis des décennies des suites de dopages ininterrompu ?
Parce que franchement, qu'est-ce qu'on a à foutre d'Armonstrong et de son cancer des burnes ? A part lui souhaiter un prompt rétablissement, que voulez-vous que je dise à Laurent Fignon lorsqu'il déclare en direct à la radio qu'il est lui aussi atteint d'un cancer ? Déjà que j'ai toujours trouvé con de faire du vélo en professionnel, je crois que là, avec tous ces cas de dopage et autres magouilles, il serait peut-être temps d'interdire ce "sport" une bonne fois pour toute. Ou de légaliser les nombreux produits dopants que prennent les rois de la petite reine...
Bon en même temps, on s'en fout, et moi, je vais retourner jouer de la batterie, ça va me calmer. Et boire une limonade. C'est encore légal comme produit.

vendredi 17 juillet 2009

Terry Callier


Je ne connais pas bien Terry Callier. Mais j'adore cette chanson : Ordinary Joe. Ca swing un peu, ça groove un peu, ça shuffle beaucoup à la batterie, les cuivres sont simples et efficaces, et la voix du Callier est sexy. Moi ça me file une pêche d'enfer et me donne envie de sourire à la bouchère ! Funky Day !

PS : il existe une autre version de ce titre par TC. Mais j'aime moins. Et vous ?

Misogyne musical

Il n'y a pas si longtemps, quelqu'un m'a dit que j'étais un mysogine musical. Et c'est vrai. J'ai beau chercher dans ma collection de disques et mes diverses playlist sur le net, je n'apprécie que très peu de chanteuses.
Oh bien sûr, il y a bien Siouxsie, Debby Harry (Blondie), Aretha Franklin, Diana Ross ou Dona Summer, mais franchement, côté gonzesse qui chantent, c'est le désert. C'est pour ça que si vous avez des chanteuses à me faire découvrir, tous styles confondus, je suis tout à fait preneur !

Stormy weather


J'ai toujours aimé les orages. Et ce soir, il y en a un beau sur Paris.
Les orages me rappellent la Martinique. Sa pluie battante en été, sa chaleur et son humidité. Des souvenirs d'enfance.
Les orages me rappellent aussi 9 semaines et demi. Les bisoux fougueux dans le cou, le capillotractage, les mains balladeuses, les culottes retirées sous les porches. Les "arrête, on va voir mes fesses sous ma jupe" ; les "tant mieux, ça m'excite".
Les gouttes d'eau qui perlent des cheveux.
Les orages me rappellent aussi à quel point j'aime l'eau. Pas celle du robinet ; celle de la mer. Chaude tant qu'à faire.
Oui, vraiment, les orages, c'est super sexy.

Putain, huit jours

Huit jours, oui, huit jours. Huit jours sans poster. Eh ben dis donc. Ca faisait un bail. Faut dire qu'en huit jours, j'ai gagné deux fois au loto, ai eu six enfants et suis devenu une femme. Beaucoup de changements comme vous le voyez. Maintenant, vous comprenez pourquoi je n'ai pas eu le temps de vous écrire ;-)

jeudi 9 juillet 2009

20,19/20


Elle a du naître l'année où j'ai eu le bac. A l'époque, je l'avais eu de justesse avec une moyenne de 10,5/20. Je me souviens, c'était le 3 juillet 91, qui correspondait au 20e anniversaire de la mort de Jim Morrisson. Comme elle, j'avais été très heureux d'avoir le fameux sésame en poche. La seule différence avec elle, outre les notes, c'est que je ne suis pas myopathe. Toutes mes félicitations Pauline.

Claudy Faucan, Dikkenek

Dikkenek

Je suis un grand fan de Dikkenek. Peu de gens ont vu cette excellente comédie belge avec Marion Cotillard, Mélanie Laurent, Dominique Pinon et l'excellent François Damien, alias Claudy Faucan, directeur des abattoirs d'Anderlecht et photographe amateur. Si vous n'avez jamais vu Dikkenek, profitez bien de cette vidéo !

MR 37


Aujourd'hui, j'ai 37 ans. Et vous savez quoi ? Je suis heureux. Depuis plusieurs semaines j'ai un regain de pêche d'enfer. Oh bien sûr, il y a des mauvais moins drôles que d'autres. Mais franchement, ces temps-ci la vie est encore plus belle !

mercredi 8 juillet 2009

I feel alright


Tout comme les Stooges, je me sens bien aujourd'hui. Content d'avoir mis les points sur les I. Content d'avoir revu une de mes lectrices hier soir. Content d'aller bosser malgré le temps pourri sur Paris. Y a des jours comme ça où mettre mes chaussures en daim me remplit de bonheur. C'est tout con mais c'est vrai. Et puis j'ai joué de la batterie ce matin, ce qui est toujours bon signe. C'est peut-être aussi parce que j'ai 37 ans demain. Comme le temps passe vite. J'ai encore l'impression d'être le petit garçon qui jouait au foot dans la cour d'école. :-D

PS : je suis en lieu et place du logo. Je devais déjà avoir la pub dans le sang à l'époque.

dimanche 5 juillet 2009

Slow Pulse Boy


Réécouter des vieilleries fait toujours du bien. Ca évoque de bons souvenirs. Moi, ce titre me rappelle mon époque gothique, les concerts de Cure qu'on s'échangeait en cassettes, les fringues noires parfois à la limite du ridicule. Les filles vêtues de corsets, jaretelles et bas résille. Les skins qui vous pourchassent. Les chiottes du Gibus. La Loco. La terminale. Le bac.
Pour en revenir à ce titre d'And Also The Trees, trois moments phares dans cette chanson qui fait partie de leurs classiques :
2:05 la voix de Simon / 3:35 la batterie / 4:34 le riff de basse qui tue / 5:42 le solo de guitare qui vous envoie aux anges.

Instant love


J'étais tout à l'heure en train découter ce titre, lorsque je me suis aperçu d'une chose assez triste : je n'ai jamais eu de coup de foudre. Il y a pourtant plein de chansons, de films et de témoignages qui disent qu'il existe. Pourtant, ça ne m'est jamais arrivé. Jamais de chez jamais. Oh certes, j'ai déjà été attiré par la prestence d'une fille, par son sourire ou, pour être plus pragmatique, son décoleté... Mais de coup de foudre, point du tout.
Avec ce bel été qui réchauffe les coeurs, j'aimerais bien le connaître juste pour une fois. Ca me changerait certainement des indécises, des handicapées de l'amour et des folles. Quoique, tel que je me connais, je pourrais bien avoir un coup de foudre pour ce genre de spécimen féminin. C'est malin.

samedi 4 juillet 2009

Gruiiiiiiiiik


Je crois que j'ai mangé trop de côtes de porc. J'arrête pas de faire Gruiiiiiiiiik. Vous pensez que c'est grave ?

Billy the Kid

Non, je ne parle pas de Jesse James. Je n'ai jamais aimé les voyous.
Je fais allusion à cette chanson de Kat Onoma. Elle doit dater du début des années 90. J'adore l'intro : les annonces radio, la batterie, les grattes, les faux cuivres et la réverbe sur la voix de Rodolphe Burger.
Y a pas à chier, The radio (Billy the Kid) est une tuerie trop méconnue.

Si j'étais né le 9 juillet 1952


Si j'étais né le 9 juillet 52, j'aurais connu les trente glorieuses et le premier choc pétrolier en 73. Je n'aurais vraisemblablement pas fait d'études et aurais probablement divorcé depuis longtemps.
Si j'étais né 20 ans avant 1972, j'aurais eu 25 ans en 1977. Et je serais devenu punk tout en vivant l'époque magique du Disco.
J'aurais vu Police à sa grande époque, les damned au Gibus, les Ramones et bien d'autres. J'aurais bien sûr vu Cure à l'Olympia, quelques jours avant mon trentième anniversaire. J'aurais vécu le Palace et ses nuits endiablées.
J'aurais acheté le vinyle d'I want You de Marvin Gaye et aurais suivi ses péripéties à Oostend.
Si j'étais né en 1952, je serais probablement mort aujourd'hui, victime du SIDA, à force de tremper dans des eaux pas toujours claires.

vendredi 3 juillet 2009

Je ne les comprends pas...


...Donc je ne sais pas comment agir avec elles. Elles disent ne pas vouloir de plan cul et lorsque vous leur dites que vous souhaitez vous engager, elles prennent leurs jambes à leur cou (ma liberté, tu comprends...).
Elles veulent juste une histoire "sans prise de tête" et n'assument pas qu'on les voit juste pour les sauter (je ne veux pas de relation avec toi, mais je veux que tu y mettes les formes lorsqu'on se voit).
Elles veulent être amoureuses mais sont incapables de vous dire qu'elles sont tout simplement bien avec vous (j'aime prendre mon temps, je suis prudente, tu sais...).
Soit.
Mais elles sont où les filles qui ont envie de s'engager vraiment, sans faux semblants, sans peur de se prendre un gadin, sans être blasées ?
J'ai beau chercher, et je ne les trouve jamais. C'est fatigant. Et si un jour un philosophe a écrit qu'il ne fallait pas comprendre les femmes mais les aimer, je suis désolé, mais je n'aime que ce que je comprends.

jeudi 2 juillet 2009

Message sans intérêt


Il y a des fois où je n'ai aucune envie de bosser. Mais alors aucune. Et aujourd'hui, c'était le cas. Pourtant je me suis fait violence. Mais c'était loin d'être productif. Jusqu'à ce que je reçoive l'appel d'une de mes clientes. Et là j'ai eu une idée, qui, je l'espère, se concrétisera par une belle campagne de marketing relationnel. Ce qui me donne envie d'écrire ce soir : J'AI LA PLUS GROSSE BIIIIIIIIIITE DU MOOOOOOOOOOOOONDE ! Voilà.

PS : je vous avais prévenus.
PS2 : c'est pas vrai.
PS3 : j'ai chaud. Ceci explique cela.