jeudi 18 juin 2009

La pipe, parlons-en...


Ce matin, je suis allé courir. Après mes trois tours de parc Monceau, je me suis douché et me suis lavé les dents car j'ai un rendez-vous tout à l'heure. En fait, je devrais y être depuis 10h00, mais c'est la vie...

Je disais donc que je me suis lavé les dents ce matin.
Contrairement à tous les autres matins, ma brosse a glicé sur mes gencives et s'est enfoncé dans ma gorge, comme ça, sans prévenir, à l'insu de mon plein gré !
J'ai crié, j'ai failli déposer le bilan et puis, finalement, j'ai repris possession de mes moyens en disant "même pas mal".

En essayant de me coiffer, je me suis dit que cette sensation devait être assez similaire à celle d'une fille qui vient chanter au micro de son copain. J'ai alors repensé à ma manière de me comporter.
En effet, il m'est arrivé plus d'une fois, très énervé, d'appuyer sur la tête d'une fille dans l'espoir qu'elle devienne avaleuse de sabre. A chaque fois ça s'est terminé par un "Mmmmmmmmm arg-ttends" au mieux, ou un "Nooooooooooon mmmm, arrrrmmmmête". Désolé pour la retranscription qui n'est pas très fidèle, mais vous comprendrez qu'il est difficile de parler la bouche pleine.

Après cette agression buccale d'un objet poilu d'une quinzaine de centimètres, je me suis juré d'arrêter cette pratique. Et puis non en fait. Ca m'excite et j'aime me bercer d'illusions en pensant que je domine encore à ce moment précis. Mais quand même, ça doit faire bizarre d'avoir un zgeg dans la bouche, du moins les premières fois.

Allez, zou, je file à mon rendez-vous.

1 commentaire:

  1. mdr ;o)
    Je dirais pour la brosse à dent, bien sûr... Que tout dépend de la profondeur de la gorge et de la taille du manche ;o)
    Bon RV.
    Bises de papillon

    RépondreSupprimer